La toute petite mamie

La musique :

 

Des chansons et comptines illustreront régulièrement l'histoire, un mélange de musiques du monde véhiculant différentes émotions : de la mélancolie du chant brésilien à la joie de la tarentelle italienne, les chansons sont accompagnées par plusieurs instruments :

 

L’accordéon diatonique :

L'accordéon appartient à la famille des instruments à vent de la catégorie des instruments à anche libre. L'accordéon est constitué de deux boîtiers avec clavier à boutons entre lesquels est fixé un soufflet. Le musicien compresse ou décompresse du bras gauche l'air contenu dans le soufflet. Cet air est libéré, par le jeu sur les boutons du clavier, pour mettre en vibration des anches libres.

 

La guitare :

Un des instruments de musique les plus connus et les plus populaires, la guitare permet une grande richesse dans les accompagnements. Associée à des effets sonores, elle offre un panel d'ambiances presque infini !

 

Le hang :

Le hang est un instrument de musique acoustique inventé par Félix Rohner et Sabina Scharer à Berne en Suisse en 2000. Le hang est un instrument tout à la fois rythmique et mélodique. Le musicien peut jouer une mélodie seule ou des parties polyphoniques. Le hang a la forme d'une sphère métallique aplatie. Il comporte huit ou neuf notes dont une fondamentale. Le hang se joue avec les mains. En dialecte bernois, Hang signifie main.

 

Les comptines :

Les thèmes des comptines seront d’abord exposés de manière instrumental : les enfants doivent les reconnaître, uniquement grâce à la mélodie. Elle seront ensuite chantées de manière à inciter les enfants à participer avec nous. Certaines seront chantées à deux voix .

 

Les chansons :

Les chansons correspondant aux émotions des animaux seront interprétées en espagnol, portugais, italien et gromlo (langue improvisée basée sur des émotions et des sonorités de certaines langues existantes, comme les langues slaves ou latines par exemple).

 

Le cajon :

C'est une percussion d'Amérique du sud inventée au Pérou au XVIII ème siècle, composé d'une caisse en bois dont une paroi est équipée d'un timbre, comme sur les caisses claires de batteries. On le joue avec les mains en le frappant sur cette paroi, obtenant ainsi des sons plus ou moins timbrés selon l'endroit où l'on frappe.

 

Petits instruments de bruitages :

Certaines actions qui reviennent souvent dans l'histoire seront accompagnées de bruitages, exécutés avec des objets sonores ou instruments, comme par exemple la flûte à coulisse qui accompagne les montées et descentes d'escalier, les sons différents que chaque animal produit quand il frappe à la porte...