Création 2018 :

La merveilleuse et fantastique histoire de nos poubelles

une cirqu’ cont’ férence musicale

Télécharger le dossier de présentation (.pdf)

 

Le contexte du spectacle :

Nous sommes au XXIIIème siècle. Les hommes ne produisent plus d’ordures depuis plus d’un siècle, et l’usage du mot déchet a presque disparu. Les spectateurs vont assister à une conférence de rudologie... La rudologie est une science réelle créée en 1985.
Rudologie : (du latin rudus qui signifie décombres) est l'étude systématique des déchets, des biens et des espaces déclassés. (wikipedia)
La conférence est « animée » par deux enseignants-chercheurs en rudologie : -Le premier en manque de reconnaissance par ses pairs, cherche à vulgariser la discipline, se voudrait passionnant et enchaîne les parutions en espérant la célébrité...
-Le deuxième est très performant, parfaitement à l’aise dans les sciences mais peu avec les hommes,. Il est plutôt étourdi, maladroit et n’a pas les pieds sur terre... Cette conférence se veut très accessible : « Rassurez vous, il s’agit d’une conférence ludique, agrémentée de clips-vidéo. »
Malheureusement, le projecteur vidéo a été oublié... Nos deux rudologues vont alors improviser des numéros de cirque, des contes musicaux, etc. pour agrémenter leur discours.

 

Le propos :

Bien que la conférence se passe au XXIIIème siècle, les deux rudologues vont donner de nombreuses informations réelles sur les déchets, notamment par une chronologie qui va s’attarder sur les XXème et XXIème siècle. Le fait de se placer à une époque lointaine et d’avoir un regard d’historien et de scientifique sur notre époque actuelle permet de mettre en exergue certains dysfonctionnements de notre monde actuel sur la question des déchets. Ce décalage permet aussi d’aborder ces problématiques très sérieuses et préoccupantes avec l’humour et le recul de ceux pour qui « tout ça, c’est du passé ».
Concernant la suite de la conférence après 2018, l’écriture du spectacle mêle une anticipation sur l’évolution probable de nos sociétés et un basculement dans l’imaginaire et le conte, ce qui permettra de donner une vision plus optimiste du futur. Cet « optimisme » est un choix artistique afin que le spectacle, même s’il remet en cause certaines pratiques actuelles, reste un temps ludique et agréable et ne soit pas « plombant » pour le public. Cet « optimisme » est aussi un choix d’écriture, car notre société manque de vision positive de l’avenir en ce qui concerne les problématiques environnementales.